“Cantat n’est gui?re du tout dans la provocation” : le biographe de Noir Desir disseque le retour du chanteur

“Cantat n’est gui?re du tout dans la provocation” : le biographe de Noir Desir disseque le retour du chanteur

INTERVIEW – Bertrand Cantat s’attendait-il a une telle vague d’indignation en commencant une tournee ? Que rarement, a en croire le biographe de Noir Desir. Interroge via LCI, Pierre Mikailoff analyse le retour controverse du chanteur dans le devant en scene et les tensions qu’il provoque.

Une tempete. Notre retour via scene de Bertrand Cantat, condamne en 2004 a dix ans de prison Afin de coups mortels via sa compagne, la comedienne Marie Trintignant, declenche depuis plusieurs heures un vent inedit de protestation. Son actuelle tournee a ainsi donne lieu a diverses manifestations de feministes, jugeant indecent qu’il puisse etre de nouveau applaudi. Pourtant, l’ex-chanteur de Noir Desir a renoue avec la musique her sur pc depuis deja de multiples annees, sans que i§a ait suscite de telles polemiques. Sans doute en raison une relative discretion qui etait la sienne jusqu’alors. Retour avec Pierre Mikailoff, le biographe de Noir Desir, auteur de De Noir Desir a Bertrand Cantat (J’ai Lu), dans ma maniere dont Bertrand Cantat a, petit a petit, repris le fil de une carriere.

Toute l’info via

Bertrand Cantat, l’impossible retour ?

LCI.fr : Une part de l’opinion parait decouvrir que Bertrand Cantat poursuit sa carriere musicale. Pourtant, ceci fera deja diverses annees qu’il a repris la musique. Comment s’est deroule ce retour ?

Pierre Mikailoff : A sa sortie de prison en 2007, sa premiere besoin est de reamorcer Noir Desir. Pendant de longs mois, le groupe va repeter afin de remettre la machine en route. Neanmoins, cela va s’averer un echec. Ils ne parviennent nullement a terminer nos pii?ces en lei§ons. D’ailleurs, il y a 1 probleme, une sorte d’abces qu’ils ne parviennent gui?re a crever. Ca va conduire a la dissolution officielle du groupe en 2010. Donc sa premiere tentative de renvoi echoue. Apres, il enchaine des collaborations, autant sur disque que concernant scene avec des artistes qu’il apprecie bien. Ca lui a donne petit a petit confiance. Je ne sais jamais si c’etait une strategie de sa part mais il a rehabitue les individus a apparaitre afin de prendre la temperature d’un possible retour.

LCI.fr : A votre moment-la, Bertrand Cantat communique tres peu concernant ses collaborations. Quelques de l’ensemble de ses apparitions paraissent aussi tenues secretes.

Pierre Mikailoff : pleinement. C’est principalement la situation dans votre spectacle que j’ai ecrit en 2013 en hommage a Alain Bashung. Bertrand Cantat devait venir chanter, c’etait au 104, a Paris. Mais le producteur nous avait gratuit la consigne de ne pas annoncer sa propre venue par crainte de represailles ou de manifestations devant la salle. Et enfin, di?s qu’il est monte dans scene, l’accueil du public fut formidable et le interpretation magnifique.

LCI.fr : En 2013, il sort l’album “Horizons” avec son nouveau groupe, Detroit. Comment reste ne ce projet ?

Pierre Mikailoff : Detroit reste ne d’une amitie forte entre Bertrand Cantat et Pascal Humbert. Les 2 hommes se connaissent voili  tres un moment. Pour Bertrand Cantat, votre groupe est une maniere de ne point s’afficher directement, d’etre protege via le nom d’un groupe afin d’effectuer un premier album post-Noir Desir.

LCI.fr : Notre tournee qui suit la sortie de cet album se passe bien ?

Pierre Mikailoff : Elle se marche beaucoup, les salles seront pleines a craquer. Le public est content de reentendre Bertrand Cantat. Cela interprete a J’ai fois les morceaux de Detroit et des reprises de Noir Desir. Il y a evidemment, ici et la, des protestations, mais sans commune mesure avec celles que connait la tournee 2018. Peut-etre que claque de se presenter sous le nom tout d’un groupe les avait attenuees a l’epoque. Peut-etre aussi qu’aujourd’hui, apres l’affaire Weinstein et les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc, l’opinion est prete a s’enflammer et a pratiquer des amalgames quelque peu rapides. Notre moindre geste ou la moindre parole de Bertrand Cantat reste scrute et surinterprete.

LCI.fr : Fin 2017, place a le dernier album, “Amor Fati”, qui sort une telle fois sous son propre nom. Pour quelle raison ?

Pierre Mikailoff : Desormais, il assume totalement son retour ainsi que se produire en tant que Bertrand Cantat. C’etait d’ailleurs assez naturel car c’est lui la force motrice de Detroit. Ce groupe n’existerait nullement sans lui. Mais ce n’est peut-etre gui?re un bon parti pris…

LCI.fr : Pourquoi avoir cesse d’etre discret enfin ?

Pierre Mikailoff : De toute facon, la discretion ne tient gui?re tres longtemps avec Bertrand Cantat, compte-tenu de sa notoriete.

Lire aussi

  • Bertrand Cantat peut-il encore monter sur scene ?
  • Bertrand Cantat : “Avec #MeToo, sa reapparition dans l’espace public devient inacceptable”
  • Notre juge qui a libere Bertrand Cantat fustige la “dictature de l’emotion”

LCI.fr : Certes, mais pourquoi est-il alle a J’ai rencontre Plusieurs feministes qui manifestaient avant le concert a Grenoble ? Est-ce d’la provocation ?

Pierre Mikailoff : Ce n’est pas vraiment Afin de les provoquer, c’est quelqu’un qui est au dialogue. Cela a toujours ete tel ca, il aime parler au milieu des gens. Meme quand Noir Desir etait au sommet, il discutait pendant des heures au milieu des fans. La en l’occurrence, ce ne semblent pas des fans. Mais c’est quelqu’un qui est au dialogue, c’est dans son ADN, ce que soit avec ceux qui sont d’accord avec lui ou ceux qui ne sont pas d’accord. Cela n’est pas du tout dans la provocation, votre n’est nullement dans sa nature.