A chaque sommet on trouve les acteurs principaux d’une situation pedagogique, l’enseignant, l’apprenant et le savoir, mais plutot que de les voir comme des points de commencement, l’idee de Jean Houssaye est de voir, en eux, des poles d’attractions ou de mise en avant qui attirent l’espace pedagogique.

A chaque sommet on trouve les acteurs principaux d’une situation pedagogique, l’enseignant, l’apprenant et le savoir, mais plutot que de les voir comme des points de commencement, l’idee de Jean Houssaye est de voir, en eux, des poles d’attractions ou de mise en avant qui attirent l’espace pedagogique.

Chaque pole a besoin des deux autres pour exprimer sa nature intrinseque. Toute personne a besoin une presence combine de savoirs et d’eleves pour entrer dans la fonction d’enseignant. Mes relations, mises en oeuvre, avec l’enseignant et l’apprenant, sont indispensables a l’existence meme du savoir. Le savoir occupe donc une place majeure au sein d’ toutes situations pedagogiques. Il est necessaire de le definir. Le concept de rapport au savoir est ne de la constatation de ce double schema de relations.

Etudier, definir et analyser le rapport au savoir revient a le voir du avis de ses relations a toutes les autres poles, i§a peut egalement permettre de saisir et d’expliquer l’echec ou la reussite de certaines situations pedagogiques. Toute reflexion via le concept de rapport au savoir doit, paralli?lement i  cela, aborder la question du sujet et de son environnement et ainsi definir votre relation particuliere qui unit le connaitre et la question. Nous essaierons ensuite d’en presenter plusieurs dysfonctionnements et quelques projections dans l’enseignement de la musique.

Le savoir se construit

Le sujet du theme

Le savoir ne est en mesure de se construire sans l’action d’un sujet que votre soit en pensee ou en pratique. Dans notre monde, le sujet c’est, nous, les etres humains. Le concept de rapport au savoir revient a etudier les relations et interactions que nous creons et entretenons avec le savoir comme si celui-ci etait un objet ou tel dans le modele de Jean Houssaye un pole d’attraction une situation didactique. Comme nous l’avons decrit plus haut, le savoir pourra prendre plusieurs forme et du point de vue du theme ceci va etre d’acquerir du concept intellectuel ou de maitriser un objet, un instrument ou un outil, ou de se apporter les fonds de realiser des activitees humaines ou d’apprehender nos situations relationnelles.

Du point de vue d’la situation pedagogique, le sujet est soit votre enseignant, soit 1 apprenant. Si ce thi?me reste l’enseignant la problematique reste la transmission du savoir ; si ce thi?me reste l’eleve la problematique est l’appropriation du savoir. On peut avancer l’idee qu’il existe une pluralite de rapports au savoir et non une relation unique et fixe. J’ai physionomie du savoir, le parcours du theme et le environnement paraissent autant de facteurs qu’il est necessaire de prendre en compte lorsque l’on etudie ou que l’on se questionne dans le rapport au savoir.

Enfin, en dehors de toute situation pedagogique definie, l’une des composantes du rapport au savoir ou a l’apprendre reste notre rapport a l’autre, cet etre qui existe a des cotes, chaque jour, ainsi, depuis i  chaque fois. En effet, l’Homme reste un etre social. Cette condition humaine s’inscrit dans une affaire et un monde dans lequel l’Homme developpe des activites et donc doit savoir. Cela doit savoir pour etre, pour se singulariser et Afin de entrer en relation avec l’autre mais “l’education reste impossible si ce thi?me ne s’investit gui?re lui meme au processus qui l’eduque [. ] Toute education suppose le desir, comme force d’impulsion qui entretien le processus”(Bernard Charlot, in Du rapport au savoir, points pour une theorie ed. Anthropos p.60 et apres).

J’ai relation savoir-sujet et Notre notion du desir

Nous avons l’ensemble de, a un moment ou a un autre de notre existence, constate a quel point le desir ou l’envie, qu’ils soient conscients ou inconscients, sont des moteurs, des carburants ou des catalyseurs, d’une redoutable efficacite. Entre autres, nous sommes capables d’apprendre l’usage d’un nouvel outil ou la maitrise d’une nouvelle technique avec une rapidite deconcertante des lors que ceux-ci repondent a 1 besoin ou a 1 desir concret. Notre desir est donc bien votre type de rapport au savoir. Notre desir d’apprendre n’est gui?re juste desir de posseder, Cela reste aussi dependant des conditions environnementales, physiques, ou psychologiques du theme que celui-ci soit l’enseignant ou l’apprenant.